Les partenaires luttant contre les cybermenaces 

Pour vous repérer et éviter les dangers dans le cyberespace, il existe un certain nombre d’acteurs qui peuvent vous éclairer. Suivez les guides !

Informations mises à jour le 22/06/2022

Les plateformes à connaître

  • L’agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) est l’autorité nationale en matière de défense et de sécurité du réseau internet. Elle est spécialement chargée des opérateurs d’importance vitale, mais propose également des documentations destinées aux particuliers et aux professionnels.

  • Cette plateforme nationale d’assistance aux victimes de cybermalveillance propose un parcours diagnostique pour caractériser la cybermalveillance. En outre, celle-ci distille des conseils et fiches pratiques et propose la mise en relation avec un réseau de professionnels référencés en mesure de réaliser des actions de remédiation en cas de cybermalveillance.


     

  • Cette plateforme est le premier service public de dépôt de plainte en ligne du ministère de l’Intérieur pour les victimes d’arnaques sur internet. Victime ou témoin d’escroqueries sur internet, le dispositif de traitement harmonisé des enquêtes et signalements pour les e – escroqueries (THESEE) permet de porter plainte ou de signaler l’infraction en ligne. Ce dispositif est doté d’un outil d’analyse performant qui va permettre de renforcer l’efficacité des investigations. 

  • La Plateforme d'harmonisation, d'analyse, de recoupement et d'orientation des signalements (Pharos) du ministère de l’Intérieur procède prioritairement au traitement des signalements de contenus illicites mis en ligne. Chacun peut effectuer un signalement depuis son portail dédié dès lors que le contenu incriminé est public. Arnaques, discriminations, menaces d'atteintes aux personnes, faits liés au terrorisme, urgences vitales, pédopornographie, peuvent notamment être portées à la connaissance des autorités grâce à ce dispositif. Pharos initie des enquêtes judiciaires chaque fois que nécessaire. 

  • Cette plateforme vise à lutter contre la fraude à la carte bancaire sur internet. Elle permet à tout internaute de signaler à la police un ou plusieurs usages frauduleux de sa carte bancaire. Pour signaler une fraude, si vous êtes toujours en possession de la carte, accédez à la démarche.

  • Partenariat public-privé, Signal Spam permet aux internautes de signaler tout ce qu’ils considèrent comme étant du spam dans leur messagerie. La structure a pour vocation d’améliorer la lutte contre le spam en France.

  • L’association e-Enfance propose aux jeunes, à leurs parents et aux professionnels, des interventions en milieu scolaire et des formations sur les usages responsables d’internet et les risques éventuels comme le cyberharcèlement, le cybersexisme et les autres formes de cyberviolence. Le 3018, numéro national, dédié aux victimes de violences numériques (6 jours sur 7).
     

  • Composé de policiers et de gendarmes, le téléservice Info Escroquerie est chargé d'informer, de conseiller et d'orienter les personnes victimes d'une escroquerie. Composez le 0 805 805 817 (du lundi au vendredi de 9 h 00 
    à 18 h 30).

  • France Victimes est une association, loi de 1901, créée en 1986. Elle fédère un réseau de 132 associations d’aide aux victimes d’infractions pénales, qui ont pour missions l’écoute, l’information juridique, le soutien psychologique et l’accompagnement des victimes d’infractions pénales en France. Contactez l’association en composant le 116 006 (7j/7 de 9h00 à 19 h00) ou par courriel : victimes@france-victimes.fr.

  • Initiative française privée, Phishing Initiative offre à tout internaute la possibilité de lutter contre les attaques de phishing.

  • Initiative européenne à laquelle participe Europol, Nomoreransom.org collecte toutes les ressources disponibles permettant de mettre au clair les fichiers chiffrés par de nombreuses souches de ransomware.
     

Paramètres d'affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site
light
dark
system